Ski de randonnée au Groenland

Aller skier en Mai » l’idée au début ne me paraissait pas des plus séduisante, mais a bien y réfléchir découvrir le Groenland ses fjords et glaciers depuis un bateau avec Yvan et sa clique, Il ne fallait pas rater ça!

Ok on fonce! Pascal Arpin serra aussi du voyage et même si il n’y a pas de places sur me bateau la deuxième semaine qu’a cela ne tienne  nous camperons…

Nous voila  parti, de Maniitsoq sur un chalutier de 40 mètres avec Eric comme capitaine et une équipe de skieurs accompagnée de 5 guides!

La neige est encore très présente début mai par 65• de latitude nord, et elle tient ses promesses.Une perturbation nous accueille et retarde notre départ Dun jour, elle nous déposer 30 cm dune délicieuse poudreuse dont nous profiterons les 4 jours suivants. La semaine passe ainsi au fil des fjords ou des paysages a couper le souffle se déroulent sous nos yeux éberlués. Depuis le bateau la vue est imprenable, et il est facile de choisir sa randonnée en fonction des conditions de neige du vent ou tout simplement des envies du moment.

Dimanche nous devons débarquer du Massik Tender qui doit retourner a Maniitsoq débarquer les skieurs et en pendre d’autres.

Pour passer notre semaine nous avons choisit Hambourger Island, une ile au nord de Maniitsoq proche de l’entrée du Fjord de l’Eternité, il semble qu’il y est quelques superbes sommets a gravir et glaciers a skier.

Nous établissons notre camp dimanche soir a cote d’une jolie plage, sur un petit cap.

Les premiers jours sont un peu difficiles, il faut s’habituer a la rudesse du climat, surtout après une semaine dans le confort du bateau. La météo va changerez lundi et mardi nous occuperons nos journées a lire et a tenter quelques brèves escapades dans les rafales de vents et les giboulets. Ces  sorties nous permettent de repérer 2 beaux objectifs.

Le temps se déroule différemment lorsque la seule occupation est d’attendre pendant 3 jours une accalmie, la lecture nous occupe, aller aux toilettes devient une  » mission », se préparer a manger, se motiver pour sortir du duvet et admirer une belle lumière..il nous reste plein de temps dans une journée quand on a pas a se préoccuper de faire des courses, sa lessive, garer sa voiture, faire son ménage.. Du temps pour lire, rêver, discuter, dormir. Changer de style de vie, prendre son temps, c’est  cela aussi voyager. Jeudi matin au réveil Pascal m’annonce que l’altitude est tombée, indiquant le retour des hautes pressions, et du beau temps. Nous nous préparons rapidement pour une ascension, et au fil de notre progression le vent déchire lentement l’écrin de nuage qui limbe encore les plus hauts sommets. Des montagnes raides et blanches a la hauteur de nos espérances apparaissent alors.

Les 3 jours suivant nous les passons a grimper et skier deux très beaux sommets. Samedi nous rentrons assez tôt pour profiter d’une après midi douce pour nous tremper dans le glacial Océan Arctique et puis lire sur une belle dalle de granit au bord de l’eau chauffée par les derniers rayons de soleil. A 22 h un souffle rauque nous sort de notre torpeur..

Une baleine a 100 mètres de la berge vient parader sous nos yeux. Pascal est en transe il se précipite pour récupérer son appareil photos et immortalise l’instant, et déjà notre compagne nous quitte nous laissant songeur..

Posted in Actu.

Comments are closed.