Corno Stella

Les 12,13 et 14 juillet nous avons choisit de nous rendre en Italie dans les Alpes Maritimes au Corno Stella, c`était un bon moyen d`être tranquille loin de la foule Chamoniarde…

J`ai découvert cette montagne quand il y a quelques années je feuilletais les “100 plus belles…”, mais a cette époque ces montagnes me paraissaient bien trop lointaines, depuis Strasbourg.

Entre temps, j`ai migré et à Briançon, je suis tombé sur une monographie de Patrick Bérhault dans « Verticale » » , Lydie n`a pas été difficile à convaincre.

La Valle Gesso; je connaissais, il y a 5 ans j`avais fais un bref séjour au refuge Morelli , au pied de la cime D`Argentera sur le versand nord du Corno. Cette fois, je voulais grimper la face sud ouest . La remonté du vallon, et l`apparition de la face sud ouest compacte de 450 mètres est un enchantement, la rivière, les cascades, quelques chamois, enfin le refuge, tout est à sa place dans ce sublime paysage.

Marco, le gardien vient de Cuneo, il est pisteur l`hiver et lui aussi aime cette montagne, il aime aussi la cuisine, et le babyfoot…

Il n`est pas avare de renseignements pour vous conseiller la plus belle ligne , la descente la plus commode, ou encore quelques belles randos de printemps. S’il vous propose un tournois de babyfoot allez y, en revanche aux échecs méfiez vous, c’est un maître.

Lydie  potasse les topos, elle a choisit deux lignes pour aller au sommet du Corno, la première c’est une combinaison de “regalame un cerisso”, et de “la campia”, 450 mètres d’escalade pour une ligne logique homogène. La première partie est en 6a, elle suit des dalles et est équipée sur spits la deuxième plus engagée en 5 sup suit un itinéraire historique équipée de piton , il faudra rajouter des friends et se méfier de quelques relais un peu ….vieux. Nous nous régalons en remontant ces dalles compactes puis ces fissures le nez dans le Genépi. La dernière longueur avant la rampe de sortie est superbe, remontant un mur raide et très sculptée , elle croise la belle veine de quartz qui raye toute la face. Le sommet est une sorte d`étroit plateau qui se redresse vers le sommet à l`est, ou une grande croix semble veiller sur les grimpeurs. Le plateau est couvert d`un tapis de fleur, en ce début d`été, des androsaces, des joubarbes, des cilenes aquales… Depuis la croix, la vue est impressionnante sur la face nord et le couloir de Louroussa, assurément nous reviendrons.

Pour le lendemain Lydie a choisit « Lupetti », une voie de 300 mètres en 6a+ réputée engagée, elle serra à la hauteur de sa réputation. Pour envisager  cette superbe ligne il faut avoir  “la marge “, certaines longueurs font 45 mètres et ne sont équipées que de 3 ou 4 points, et il est souvent difficile de rajouter du matériel dans ce rocher compact, et il ne faut pas se perdre entre les points..

Nous nous régalons seul sur cette montagne, mais  il va falloir rentrer et remercier Marco pour la qualité de son accueil à la hauteur de la beauté du site du refuge Bozano,  et aussi Patrick , notre regretté professeur pour avoir su éveiller ma curiosité.

Posted in Actu.