Le Mont Blanc avec les skis..

Les conditions semblent enfin réunies pour foncer à Chamonix et tenter le Mont Blanc. Lionel et Mathieu sont restés motivés, ils n`ont que trois jours, nous fonçons .

A Chamonix le temps s`est enfin mis au beau, en guise d`acclimatation un tour à l`Aiguille du Midi, pour une arête des Cosmiques..

C`est les premiers pas “d`alpiniste “ pour Lionel qui apprend vite, même si le vide de la face nord de l`Aiguille le paralyse un peu. L`arête off une belle vue sur l`itinéraire  de l`arête nord du dôme du Goûter, que nous projetons de suivre après demain pour nous rendre au Mont Blanc.

En redescendant nous profitons de la fin d’après midi pour les derniers achats , il faudra aussi nous reposer les deux compères sont arrivés à 2 heures cette nuit!

Dimanche réveil pour la benne de 9 heures, il ne faut pas traîner pour passer sous les couloirs de l`Aiguille du Midi, et bien se reposer, lundi le réveil est prévu à 1 heure.

Nous gagnons le refuge du Gouter en trois heures, quelques calages sont nécessaires pour les conversions de Lionel. Nous croisons du monde qui descend du sommet, les conditions paraissent  géniales.

Une après midi passée à guetter une chute de séracs, un repas copieux on se couche, et une courte nuit, et  déjà sonne le réveil. Dans la torpeur nocturne nous poussons nos skis pendant une petite heure vers le pied de l’arrête nord du Dôme du Gouter , rapidement il nous faudra déchausser en mettre nos crampons. Les conditions sont excellentes et la superbe trace nous facilite la tâche, à 6 h 30 nous gagnons le sommet du Dôme.

Mes deux compères sont en forme même si Lionel prend un coup de froid à Vallot . Une pose d`une heure est nécessaire pour qu`il se réchauffe et reprenne des forces, nous laisseront les skis ici, il y a du vent et la fatigue se fait sentir.

De là, deux heures nous seront encore nécessaire pour gagner le sommet et profiter de la vue qui s`étend du Jura au Vercors , de la Jungfrau à la Meije..

De retour à Vallot, il fait plus chaud nous prenons le temps d`une vraie pause, d`un casse croûte.

La descente sous les séracs des Petits et Grands Plateaux est toujours aussi spectaculaire, nous ne regrettons pas d`être monté par le Dôme du Gouter…

A Chamonix devant une bière nous repensons à ces trois superbes journées passées en montagne.

Posted in Actu.